Edito

50 ans au violon dont 40 en totale liberté, 40 ans de carrière jalonnés par des rencontres et des expériences plus incroyables les unes que les autres. Il me fallait pour cela ne jamais quitter la crête de la vague et surfer sur l’écume de la vie, à la limite du parfait déséquilibre tel un aventurier du vivant. Quitter à tout prix les habitudes et s’éloigner des rivages enmouettés. Il n’y a rien de pire pour un artiste que de se répéter comme le chien se mord la queue, sans même se rendre compte que c’est la sienne. Les écueils sont légion dans cette traversée onirique et le chant des sirènes du succès tend, en nous poussant à vouloir plaire à tout le monde, à nous faire perdre le nord et à nous précipiter dans l’abîme narcissique du regard de l’autre… Se surprendre jusqu’à presque se perdre pour pouvoir mieux se retrouver, et bâtir en éternel apprenti des châteaux de cartes chancelants s’élevant vers la lumière de l’instant présent. Chacun de ces présents sera pour mes prochaines 40 années de carrière mon plus cher cadeau, une source nouvelle d’expérimentation et j’espère de constante prise de plaisir, pour toujours mieux aimer et transmettre ma joie de participer à cet incroyable défi qu’est la vie. Bien des pages se sont tournées, des grands moments de vie mais aussi des petites morts pour toujours tel le Phénix mieux renaître de ses cendres. Merci à vous toutes et tous qui m’accompagnez si chaleureusement depuis si longtemps dans cette quête aux chemins détournés, toujours prêts à vous laisser surprendre.

Laisser un commentaire

You must be Connecté comme / Logged as to post a comment.